tableau rond

Le département de clinique psychanalytique

L’innovation clinique promue par le Département de clinique psychanalytique implique la mise en place d’un dispositif de vie et de parole où le malaise existentiel trouve, pour se dire et laisser une trace, une autre scène que celle du passage à l’action : une scène artistique, culturelle, intellectuelle.

L’accueil du malaise et l’analyse du discours s’organisent sur la base d’un projet spécifique où chacun trouve du plaisir, de la fierté, et sa particularité. À partir de cet accueil, des questions, des difficultés, des impasses qui se répètent pour trouver une issue, aboutissent à de nouvelles réponses et en exigent d'autres. En effet, si une difficulté se répète, c’est qu’elle a une traversée à faire, pour s’entendre de plus en plus dans la parole plutôt que dans le corps, dans la relation, dans la violence.

Le dispositif clinique (entre les conversations, l’assemblée, la vie, les projets) est l’instance qui pousse ces questions à une articulation, qui dégage une parole encore inédite, un matériel clinique authentique. De cette façon, c’est le thérapeutique qui fait le lien entre le matériel recueilli, l’orientation et la direction des projets.

L’élaboration des questions, des impasses et des difficultés permettra aux personnes d’avoir de moins en moins recours à des structures institutionnelles lourdes : le long de l’intervention, les éléments, souvenirs, blessures, impasses sont entendus autrement par chacun, et réutilisés comme matériel de vie plutôt que de s'enliser dans une pathologie.

Chaque dispositif clinique mis en place est spécifique à une demande, définit les normes, les règles et les motifs d’une partie où une parole, un faire, un parcours soient mis en jeu avec détachement et légèreté. Le dispositif clinique favorise l’analyse des événements qu’une personne a rencontrés dans son existence : comment elle peut les intégrer pour ne pas les vivre comme définitifs, et poursuivre un itinéraire.

Quel que soit le dispositif, il est à penser dans une interaction qui privilégie la formation : celle des intervenants comme celle de la personne accueillie.

Le chiffre de la parole